Vous savez que les données sont essentielles dans l’organisation de votre système informatique. Elles sont à l’origine de votre projet, structurent votre activité, voire déterminent vos orientations futures grâce à leur capacité d’analyse. Mais comment mieux comprendre chaque étape qu’accomplissent ces véhicules du savoir ? Depuis leur collecte jusqu’à leur intégration dans votre système, nous vous aidons à mieux les utiliser dans votre domaine de la vitiviniculture.

1. La collecte : un enjeu primordial

Vous le savez, certains cookies permettent en grande partie de collecter des informations et de les utiliser. Pour ce faire et obtenir un consentement préalable, vous devez préciser l’étendue et la finalité des opérations que vous allez effectuer sur les données de vos visiteurs. Votre politique d’utilisation des données doit être facilement compréhensible par les visiteurs. Nous vous accompagnons pour trouver les mots pour définir parfaitement votre politique de collecte de données et la rendre accessible à vos visiteurs. Il s’agit de transparence afin de susciter un véritable rapport de confiance avec votre clientèle et de vos partenaires.

2. Le data cleansing : un nettoyage indispensable

Étant donné que nombreuses données comportent des erreurs, il est conseillé de vous équiper d’un logiciel spécifique qui repère ces erreurs de frappe et les corrige. D’autres informations deviennent obsolètes. Il faut procéder à leur effacement ou encore à leur actualisation afin de disposer de “données propres“. Nous sommes des facilitateurs pour la la gestion de votre entreprise et nous pouvons vous fournir les outils afin de procéder à ces nettoyages qui vous permettent de disposer d’un système data performant, plus rapide et réactif et surtout avec des données vérifiées.

N’hésitez pas à solliciter notre expertise dans le domaine de la collecte de données

3. Le traitement des données pour vous permettre d’évoluer

Etant donné que tous les consentements ainsi que tout le suivi des données personnelles doivent être archivés, votre système, si puissant et structuré qu’il soit, peut arriver à saturation. Afin de pallier ces difficultés, il convient d’opérer un tri des données inutilisées comme les contacts de prospects qui ne sont plus des clients, des partenariats qui ne sont plus actifs ou encore des catalogues de produits qui ne sont plus à la vente. Afin de mieux gérer votre activité, il convient de distinguer :
• Les données quantitatives : à savoir celles qui vous permettent d’accéder à des informations comme le CA d’un concurrent ou encore les prévisions de consommation de bière dans un pays où vous désirez vous implanter. Elles sont à utiliser ponctuellement et peuvent être rapidement archivées ou effacées ;
• Les données qualitatives : elles vont cibler votre entreprise et son environnement. Toutes les données relatives à votre activité sont traitées pour créer des logiciels sur mesure par exemple. Ce sont celles qui vont permettre d’ajouter une plus-value à votre activité.

4. L’analyse et les perspectives de performances

C’est évidemment l’étape au cours de laquelle les données collectées prennent un sens véritable. Grâce aux outils que nous vous apportons, vous êtes en mesure de planifier toutes les tâches relatives aux données. Vous disposez de tableaux et graphiques qui sont actualisés. Toutes vos opérations sont analysées et vous pouvez prévoir les actions à engager, les campagnes marketing à cibler ainsi que les partenaires les plus performants avec lesquels vous associer.
Faites le choix d’un spécialiste du traitement et du data cleansing pour structurer au mieux votre système.