Avoir des données pures afin de gagner du temps est aujourd’hui l’une des grandes préoccupations des chefs d’entreprises qui cherchent à maximiser le temps de travail. L’autocomplétion vient apporter une solution à cette préoccupation.

Dans cet article, nous nous intéressons à l’autocomplétion.

Quand dit-on qu’on a des données propres

Une donnée est propre ou de bonne qualité, lorsqu’elle est à la fois unique (qu’une question renvoie à une seule réponse) , intelligible (la réponse est cohérente avec la définition) et qu’elle est correcte (la réponse obtenue correspond à l’état de la donnée).

L’autocomplétion c’est quoi

L’autocomplétion ou l’auto-complétion ou tout simplement complétion automatique ou complétion, est une fonctionnalité utilisée dans le monde informatique, qui permet à l’utilisateur de limiter le nombre de mots qu’il saisit grâce à une proposition de mots à lui faite par l’ordinateur. Avec l’autocomplétion dès que vous saisissez une lettre, vous avec une proposition de plusieurs autres mots commençons par la lettre premièrement saisie.

Qui utilise l’autocomplétion

Les moteurs de recherche dont le célèbre Google utilisent la complétion en vous proposant des mots dès que vous saisissez les premières lettres. Les navigateurs Firefox, Chorme et Bing utilisent également l’autocomplétion. Vous pouvez également retrouver cette fonctionnalité au niveau des éditeurs de texte comme LibreOffice, Microsoft Word ; au niveau des outils d’aide à la traduction comme wodfast et Trados mais aussi au niveau de nombreux autres logiciels.

L’autocomplétion pour des données propres

En proposant les mots et même des phrases qui pourraient correspondre à celle voulue par l’utilisateur, l’autocompletion permet un vrai gain de temps. L’un des désirs des concepteurs des applications et autres systèmes de collecte de données, c’est de limiter au maximum les marges de saisie des utilisateurs. Moins un utilisateur à la main pour saisir plus vous êtes sûr d’avoir des données exploitables. D’un autre côté, cet aspect permet de sécuriser aussi les applications. Au niveau des sites web par exemple, on craint très souvent les « injections SQL » qui sont très dangereuses. Mais au-delà de ces critères, le gros intérêt de l’autocomplétion est la qualité des données entrées qui est très améliorée. En effet, il est très fréquent par exemple que les employés d’une entreprise se trompent sur l’enregistrement des adresses des clients. Une erreur dans l’adresse contribue à fausser la segmentation. Or les outils qui utilisent la technique d’autocomplétion permettent d’éviter ce genre de problème en proposant directement à l’utilisateur les adresses susceptibles de correspondre à celle qu’il désire. Il faudra juste sélectionner la bonne (s’il en avait plusieurs). Du coup, vous êtes sûrs d’avoir des données propres. Cet exemple est valable pour bien d’autres informations collectées telles que les indicatifs de téléphone, les codes postaux… Les menus déroulants, les boutons de sélection … sont également d’excellentes approches.

L’autocomplétion permet d’éviter les fautes lors des saisies et donc minimise les risques d’erreur de saisie.

En clair, avec l’autocompletion, vous entrez non seulement des données, mais vous entrez des données qui n’auront pas besoin d’être corrigées et donc des données pures.

Pour aller plus loin…

  • Comment l’IA peut rendre l’industrie du vin plus durable
    L’intelligence artificielle (IA) a récemment gagné en popularité en raison de ses applications dans plusieurs secteurs, tels que la finance et les voyages. Désormais, cette technologie moderne peut également être utilisée dans l’industrie du vin, ce qui la rend à […]
  • Où en sommes-nous de la reconnaissance d’image ?
    La reconnaissance d’image, le processus de catégorisation d’objets et d’événements à l’aide d’algorithmes spécifiques, a récemment gagné en popularité dans l’industrie du vin et des spiritueux grâce à l’intelligence artificielle (IA) et à la technologie d’apprentissage automatique. Cette technologie peut […]
  • Que peut vous apporter un prototype en termes de développement digital ?
    Imaginons que vous ayez un concept fantastique pour un nouveau produit, qu’il s’agisse d’un article physique tel qu’un appareil de cuisine, d’un article numérique tel qu’une application pour smartphone, ou d’un article hybride tel qu’un outil de jardinage high-tech. Comment […]