Les départements des ressources humaines (RH) des entreprises évoluent sous l’effet des progrès technologiques, de l’évolution de la conjoncture économique et de divers autres facteurs commerciaux essentiels.

Être une entreprise innovante implique une remise en question perpétuelle de ses produits, ses méthodes de travail, ses marchés, ses cibles. Cela implique donc d’avoir des collaborateurs extrêmement agiles, capables de s’adapter, d’être créatifs, de se remettre en question.

Nous examinons les nouveaux défis auxquels sont confrontées les entreprises innovantes en termes de ressources humaines.

Évolution technologique et développement des compétences

La technologie progresse à un rythme jamais vu auparavant. Et comme les affaires et la technologie sont deux mondes interconnectés, le second doit suivre le rythme du premier. Les entreprises adoptent désormais les nouvelles technologies en temps réel et éliminent régulièrement les machines obsolètes, alors que les ressources humaines d’une entreprise peuvent rester les mêmes pendant des décennies.

Par conséquent, le problème est de s’assurer que le personnel est capable de faire face aux avancées technologiques comme il se doit.

Les responsables des ressources humaines doivent trouver un équilibre entre innovation et expérience pour relever correctement ce défi. D’une part, les employés expérimentés aideront toujours une entreprise à maintenir son image et à éviter de s’embourber dans les sables de l’avancée technologique. D’autre part, les travailleurs novateurs peuvent tirer le meilleur parti de toute nouvelle technologie tout en conservant les éléments vitaux de la technologie « dépassée ».

C’est pourquoi la formation est devenue un enjeu crucial. Se former au quotidien n’est plus une opportunité mais une contrainte pour comprendre ces évolutions et les adopter. Pouvoir se former tout au long de la vie n’est pas toujours facile. Cela implique d’avoir une capacité d’apprentissage mais c’est aussi accepter que chaque jour son métier change.

Être capable d’apprendre est une soft-skill (savoir-être) qui devient donc essentielle pour pouvoir suivre les mutations auxquelles nous sommes confrontés et savoir en tirer partie.

La culture et le facteur millénaire

Il est difficile de créer et de maintenir une culture d’entreprise viable et unifiée lorsque les organisations recrutent les meilleurs collaborateurs du monde entier. Étant donné que les entreprises gagnent surtout à la diversité culturelle en leur sein, diriger une équipe aux cultures multiples est un défi, car il existe un risque de confrontation entre les travailleurs de diverses origines. Un lieu de travail composé de personnes d’origines et de points de vue différents favorise l’innovation et la créativité, ce qui augmente les chances de réussite.

Comment des personnes d’origines radicalement différentes peuvent-elles interagir les unes avec les autres et travailler pour les mêmes objectifs sans piétiner les cultures et les coutumes des autres ?

Se pose la question pour l’intégration des millenials, cette jeune génération née au début des années 2000.

Chaque année, environ 10 000 baby-boomers (nés entre 1946 et 1964) prennent leur retraite, laissant la place à la génération du millénaire.

Selon le Bureau américain des statistiques du travail, les milléniaux représenteront près de 75 % de la population d’ici 2035.

Que recherche cette génération ? Quelle est sa langue de communication ? Comment les attirer, les séduire, les passionner ? Tel est le nouvel enjeu des entreprises innovantes.

Rétention des talents

Les entreprises d’un même secteur sont toujours en concurrence pour attirer les meilleurs employés. Les employés passent fréquemment d’une entreprise à l’autre, car le climat économique actuel fait qu’il est impossible pour quiconque de refuser une offre d’emploi décente ailleurs. Lorsqu’une entreprise forme de nouveaux employés, les guide tout au long de leur parcours professionnel, puis qu’une autre entreprise s’empare d’eux juste au moment où ils sont prêts pour le secteur, la difficulté devient encore plus grande.

La question sous-jacente demeure : comment garder nos meilleurs éléments dans l’entreprise ? Pour commencer, l’image de l’entreprise est très importante pour retenir les employés. En donnant à vos nouveaux employés une image positive et en leur faisant sentir qu’ils font partie d’une entreprise qui fait la différence, ils pourraient se sentir importants. Deuxièmement, les employés veulent être reconnus et respectés pour leurs efforts. Investissez en eux en leur offrant des possibilités de développement professionnel, telles que des formations, des présentations et du mentorat. Enfin, félicitez-les pour leurs réalisations. Cela les motivera à travailler davantage et à se sentir plus proches de l’organisation.

Les employés seront toujours prêts à quitter un emploi et à chercher du travail ailleurs. Cela peut être dû à un désir de déménager, à un désir de changer de carrière, ou même à un désir de créer sa propre entreprise. Bien que la rotation du personnel ne puisse être totalement éliminée, elle peut être réduite en créant un environnement où les gens ont envie de rester. Et dans tous les cas, il faut accepter qu’on ne reste plus dans une même entreprise toute sa vie. L’entreprise doit donc s’organiser pour être capable d’intégrer rapidement de nouveaux collaborateurs.

Pour aller plus loin…

 
(edited) 5:06 Dans le body :