Les experts estiment que l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) à plus grande échelle permettrait d’ajouter jusqu’à 15 700 milliards de dollars à l’économie mondiale d’ici à 2030, dans un environnement où les données transforment la manière dont les organisations créent de la valeur et sont compétitives.

Nombreux sont ceux qui pensent qu’à mesure que l’IA modifie le mode de fonctionnement des entreprises, il en va de même pour les personnes qui effectuent le travail, et que les entreprises commenceront à remplacer les employés humains par des ordinateurs intelligents. Cette tendance a incité certains à penser que d’ici 2040, notre main-d’œuvre serait complètement différente.

Mais est-il vrai que les humains et les machines sont en concurrence les uns avec les autres ? Les gens sous-traitent leur travail à des machines depuis la révolution industrielle.

Autrefois utilisés pour des tâches physiques monotones et répétitives comme le tissage, les robots ont progressé au point qu’ils peuvent désormais effectuer des tâches cognitives sophistiquées comme des problèmes de mathématiques, la reconnaissance vocale et l’écriture.

En conséquence, les machines semblent être capables de reproduire le travail de nos pensées, plutôt que celui de notre corps. Au XXIe siècle, l’Intelligence Artificielle progresse au point de pouvoir surpasser les humains dans de nombreuses tâches, notamment sur la puissance de calcul et la capacité à résoudre des problèmes complexes à des vitesses record.

La question de savoir si l’IA finira par remplacer les travailleurs humains présuppose que l’IA et les humains partagent les mêmes attributs et talents, ce qui n’est pas le cas.

Les robots basés sur l’IA sont plus rapides, plus précis et plus constamment rationnels, mais ils manquent d’intuition, de sensibilité émotionnelle et de conscience culturelle. Les humains ont ces capacités, et ce sont ces capacités qui nous permettent d’être efficaces.

Intelligence humaine et intelligence artificielle

Les gens considèrent les ordinateurs modernes d’aujourd’hui comme intelligents en général, car ils ont la capacité d’apprendre et de prendre des décisions en fonction des données qu’ils reçoivent.

Cependant, même si nous sommes conscients de cette capacité, nous possédons une forme distincte d’intelligence.

En raison de ces caractéristiques, l’IA est bien adaptée aux tâches régulières de bas niveau qui sont répétées et se déroulent dans un système de gestion fermé. Dans un tel système, les règles du jeu sont sans ambiguïté et ne sont pas affectées par des pressions extérieures. Prenons l’exemple d’une chaîne de montage où les travailleurs ne sont pas dérangés par des demandes ou des influences extérieures telles que des réunions de travail. La chaîne de montage, par exemple, est exactement l’endroit où Amazon a placé des algorithmes en position de superviseurs pour surveiller et même renvoyer les travailleurs humains. Comme le travail est répétitif et soumis à des règles strictes visant à accroître l’efficacité et le rendement, l’IA peut surpasser les superviseurs humains.

Les capacités humaines, cependant, sont plus étendues. Contrairement aux capacités de l’IA qui ne réagissent qu’aux données disponibles, les humains ont la capacité d’imaginer, d’anticiper, de ressentir et de juger des situations changeantes, ce qui leur permet de passer de préoccupations à court terme à des préoccupations à long terme. L’ordinateur ne peut se baser que sur des données qui existent et sont accessibles. L’humain peut se passer de données claires et explicites : c’est l’intuition.

Se servir de la machine pour être meilleur

Sans devenir des cyborgs, il faut envisager l’intelligence artificielle comme une opportunité d’être meilleur.

En effet, l’intelligence artificielle nous permet de questionner différents aspects de notre vie pour les remettre en question et trouver une meilleure voie.

Prenons le cas de l’écologie : comment garder notre confort de vie actuel tout en créant un monde plus respectueux pour l’environnement ? Comment faire en sorte d’allouer les ressources pertinentes au bon endroit .

Ce sont des problèmes extrêmement complexes. L’intelligence artificielle peut nous aider à trouver des solutions.

Nous considérons plutôt l’augmentation de la productivité et l’automatisation des tâches cognitives routinières comme un avantage et non comme une menace. Après tout, les nouvelles technologies ont toujours des effets perturbateurs au début des phases de déploiement et de développement, et leur véritable valeur n’est généralement révélée qu’après un certain temps.

Cette vérité ne signifie toutefois pas que nous devons attendre patiemment que cette valeur se manifeste, bien au contraire !

C’est ce qu’on pourrait appeler l’intelligence augmentée, c’est-à-dire l’intelligence humaine aidée par l’intelligence artificielle.

Pour aller plus loin…

  • Pourquoi garder un longueur d’avance en innovant
    Les clients, la concurrence et la croissance des entreprises posent des défis, même aux organisations les plus performantes. Les éléments qui ont conduit à un succès spectaculaire dans le passé ne sont peut-être pas les mêmes que ceux qui conduiront […]
  • Nous utilisons des algorithmes tous les jours dans notre vie
    Les algorithmes, pour faire simple, sont un ensemble d’instructions étape par étape. Dans le domaine de l’informatique, les algorithmes sont un ensemble d’instructions et d’actions exécutées par un programme informatique pour accomplir diverses tâches. L’utilisateur d’une application informatique, par exemple, […]
  • IA et Big Data : quelle est la différence ?
    L’intelligence artificielle (IA) et le big data sont deux termes souvent utilisés de manière interchangeable, mais ce sont en fait deux concepts très différents avec beaucoup de distinctions entre eux. Cet article explorera les différences les plus importantes entre les […]
 
(edited) 5:06 Dans le body :