Pourquoi dit-on que la data est le nouveau pétrole ?

Fév 3, 2022 | Data

visuel article blog
visuel article blog

Selon une enquête 77% des entreprises sont prêtes à passer à la digitalisation. Ce grand amour pour la digitalisation a fait de la donnée un grand centre d’intérêt. De nombreuses stratégies sont désormais mises en place afin d’exploiter de façon légale ou illégale les données. Les actes de piratage des données tout comme ceux des raffineries ont souvent des conséquences très fâcheuses.

Qu’est-ce qui fait qu’aujourd’hui on assimile la data à l’or noir ? Voilà la principale question à laquelle nous répondrons.

visuel article blog La data le centre d’intérêt

Alors qu’elle venait juste d’être nommée CEO de Talend une société éditrice de logicielle en France créée en 2005, Christal Bemont interrogée par une équipe de Forbes France n’a pas hésité à lâcher que « la data est le nouveau pétrole brut ». Dans sa conception, la data tout comme le pétrole à l’état brut doit être transformé, raffiné pour être exploité. Toutefois, la nouvelle CEO n’a pas manqué de préciser que s’il n’est pas bien exploité, ce pétrole brut peut très vite devenir un handicap.
Cette comparaison faite entre le pétrole et la data est très répandue et partagée par bon nombre d’acteurs du monde entrepreneurial. En effet, plusieurs entreprises considèrent leurs données comme étant « des tas d’or » à protéger. Même si elles ne savent pas vraiment quoi en faire, elles sont tout au moins conscientes d’avoir en leur possession un outil précieux.

Cette perception est renforcée par la dématérialisation et la multiplication des dispositifs et techniques de collecte de données. Désormais une nouvelle source de richesse est à portée de main. Les entreprises du secteur privé tout comme le pouvoir public n’hésitent pas à faire un tour sur le marché de la donnée. Ces entreprises qui pensent être assises sur des « tas d’or » n’hésitent pas non plus à vendre les données à leur disposition via des API.
La data tout comme le pétrole est devenu aujourd’hui un vrai centre d’intérêt non seulement pour les entreprises, mais aussi pour les états. Tout le monde court aujourd’hui pour avoir le contrôle de la donnée. À en croire le Boston Consulting Group (BCG), le marché des données personnelles en Europe en 2020 devrait avoir avoisiné environ 1.000 milliards d’euros.

Les pipelines et les pirates

visuel blog Les pipelines et les pirates

Tout comme les gisements de l’or noir, les données intéressent les pirates. Guettant la moindre faille sur « les pipelines » ou plutôt les différents supports de transmission de données, ces derniers n’hésitent pas à profiter de la moindre occasion. En 2017, Equifax, une agence de renseignement de crédit, se dit victime de piratage. Conséquence, plus de 143 millions d’américains, britanniques et canadien sont atteints.
Avant ça, déjà en 2016, Uber le géant du transport est victime d’un piratage informatique qui impactera environ 57 Millions de personnes chauffeurs comme clients.
L’on se souvient également en 2018, du scandale Facebook-Cambridge Analytica qui a permis de collecter les données de plus de 50 Millions d’utilisateurs de facebook. Ces données seront ensuite utilisées afin d’influencer le vote des électeurs. Les sanctions tombent, Facebook est contraint de payer en 3 à 5 Milliards de dollars américains.

Pour aller plus loin…