Utilisez vos données client pour aider réellement vos clients

Jan 27, 2022 | Consommateurs, Data

Visuel article de blog Utilisez vos données client pour aider réellement vos clients

Avec les nombreux scandales qui éclatent sur le vol des données des entreprises incluant celle des clients, bon nombre de clients et de prospects deviennent de plus en plus réticents quand il s’agit de collecter des informations sur eux. Il est donc nécessaire de rétablir la confiance entreprise-client et surtout de faire en sorte que la collecte des données au lieu de porter atteinte à vos clients leur apporte un plus.

Dans cet article, nous verrons ces techniques qui vous permettront d’instaurer un climat de confiance avec vos clients et surtout ceux qui vous permettront de mieux les satisfaire.

1- Tailler importance à la sécurité

Quand vous décidez de recueillir les données des clients il est important que vous mettez tout en œuvre afin d’en assurer l’intégrité et la sécurité. Cela permet non seulement à vos clients d’avoir plus confiance en vous, mais vous épargne parallèlement de gros ennuis. En effet, selon certaines études, on estime à environ 3,86 millions de dollars le coût moyen d’une violation de données. Les mêmes études vont loin en estimant que les PME perdent environ 120.000 dollars à cause de la violation des données. Les clients n’étant pas prêts à laisser passer ces genres de dérapages qui peuvent leur porter préjudice.
Si vous avez donc envie d’investir vos sous dans la croissance de votre entreprise et non pas dans des dédommagements suite à des procès, pensez à vous doter des outils tels que les CRM, à mettre en place des systèmes de sauvegarde et surtout faites former vos employés sur l’utilisation des données client.

2- Ne pas oublier la déontologie

Quand vous devez recueillir les informations de vos clients, demandez des informations spécifiques dont vous avez vraiment besoin. Donnez-leur la possibilité de refuser ou d’accepter de donner certaines informations précieuses en utilisant une boîte de dialogue par exemple si vous utilisez un site web. Pensez également à rédiger une politique de confidentialité accessible à vos clients. Si vous recherchez un guide afin d’élaborer votre politique de confidentialité, rendez-vous ici

3- Déterminer les données dont on a vraiment besoin

Collectionner trop de données peut aboutir à une sorte de saturation et compliquer la tâche dans vos prises de décisions. En réalité, environ 60 à 73% des données clients collectées par les entreprises ne sont souvent pas utilisées pour les analyses. Pas la peine donc de collecter des données que vous n’allez pas exploiter et qui sont peut-être « précieuses ». Un pirate informatique pourrait passer par là, ce qui vous causerait de gros ennuis.
Afin de bien choisir les données à collecter, il faudra vous demander si les données répondent aux objectifs de votre entreprise, penser à comment analyser chaque bloc de données. Il faut aussi et surtout chercher à savoir comment est-ce que ces informations contribueront à améliorer l’expérience client.

4- Se doter de logiciel de gestion de base de données client

L’époque du stockage des données client dans des tableurs est désormais révolue. Si vous prenez au sérieux les informations de vos clients, vous devez vous doter d’un logiciel CRM (Customer Relationship Management ou Gestion de la Relation Client) conforme au RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). Les CRM sont des outils conçus afin de simplifier et sécuriser le recueil et l’organisation des données. Ils permettent également de faire de la segmentation ce qui vous permet de mieux connaître les types de client que vous avez et de mieux leur porter assistance. Avec un CRM, toutes vos données sont centralisées dans une seule base de données, ce qui vous permet de suivre les interactions entre vos collaborateurs et les clients et surtout d’avoir une vue unifiée du client.

Pour aller plus loin…

Le Big Data : un gros mot pour les TPE ?

Le Big Data : un gros mot pour les TPE ?

Le big data est une collection de données organisées, semi-structurées et non structurées qui peuvent être exploitées pour obtenir des informations et utilisées dans l'apprentissage automatique, la modélisation prédictive et d'autres initiatives...

lire plus
 
(edited) 5:06 Dans le body :